Jacob

  • Ce sujet est vide.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #209 Répondre
    fanfant thierry
    Invité

    J’ai rencontré pour la première fois Jacob Desvarieux au début des années 1980. A ce moment-là, Eddy Gustave produisait un album de mon père, Guy Fanfant, et voulait proposer à Jacob d’en faire les arrangements. Après le RDV où mon père lui a fait écouter les morceaux, Jacob devait se rendre au studio Marcadet pour travailler sur son album “Zouk la”. Je n’avais que 15 ans et avec l’autorisation de mon père, je me suis retrouvé à passer la nuit au studio avec Jacob et Georges Decimus ! Je découvrais alors leur manière de travailler.

    En 1991, au départ de Georges, Jacob m’a contacté pour que je puisse intégrer Kassav. Je n’ai malheureusement pas pu car je m’apprêtais à aller enregistrer un album aux États-Unis avec Antoine Illouz, et j’avais déjà commencé une tournée avec un autre artiste (Michel Fugain à l’époque). D’ailleurs, à chaque changement de bassiste,

    Jacob me rappelait, c’était devenu une blague car à chaque fois je n’étais pas disponible. J’ai pu jouer avec eux une première fois au Ghana, en Afrique, en 1994. Par la suite, j’ai enregistré sur les albums solo de plusieurs membres du groupe, ou pour des projets qu’ils réalisaient.

    Avec le temps, nous sommes devenus un peu plus proches. Jacob habitait près de chez moi dans le Nord de Paris. Nous avions des relations de voisins (rire) : à s’emprunter un fer à repasser, des câbles de guitare, une perceuse, un aspirateur, etc.… Il venait régulièrement à la maison aussi, à titre privé.

    Nous avons également fait de nombreux projets musicaux en live : des formules acoustiques au BB Antilles, en big-bang à la foire de Paris, à l’Olympia, au Cap-Vert…

    Jacob a toujours été présent lorsque je le lui demandais, pour une interview, pour des photos, pour des vidéos, pour un “coup” de guitare. Il a également participé à mes albums, et j’ai composé, avec Jocelyne Béroard comme auteur, une chanson pour lui : “Sa ou ni”.

    Nous nous sommes vus pour la dernière fois en Martinique, exactement deux mois avant sa disparition, le 30 mai 2021, pour l’enregistrement d’une émission de télévision où nous avons passé 3 jours au club Med de Sainte-Anne. L’émission sera diffusée en Octobre, et Jacob n’aura donc pas pu la voir.

    Peu de temps avant, il avait fait la voix off du reportage sur la  “FANFANT Family” diffusé pour la première fois sur Guadeloupe 1ère en juin 2021.

    Lorsque j’ai appris qu’il était hospitalisé, je lui ai envoyé un WhatsApp et il m’a répondu : “ça s’améliore”. J’avais beaucoup d’espoir. Son amie, Sandra, m’a demandé de lui faire des messages vocaux régulièrement pour lui faire écouter à l’hôpital.

    Un soir, je suis monté sur scène pour jouer avec Ibrahim Maalouf au festival de Marciac et lorsque je suis sorti de scène, le monde entier était déjà au courant de son décès. C’était le 30 juillet.

    En partant, Jacob nous laisse une tristesse et un vide incommensurables, mais aussi un héritage musical, une philosophie, de l’espoir, de la fierté, et beaucoup d’amour.

    C’est une belle âme, une très belle personne qui est partie, et qui vivra encore longtemps dans nos cœurs.

    J’avais beaucoup d’admiration pour l’artiste, et je suis très fier d’avoir pu rencontrer l’homme.

     

     

Affichage de 1 message (sur 1 au total)
Répondre à : Jacob
Vos informations :